Armoirie
Recherche
administration
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

‘’KOA°MBEXINION ‘’

Un COLOMVOSCHINION

Chapelet Orthodoxe et Catholique Oriental

Une sorte de chapelet fait d’une corde à 150, 100, 50 ou 33 nœuds, servant à compter les métanies (exercices de dévotions) et les prières privés.

Ainsi, lors de la grande doxologie des Laudes monastiques, à la fête de l’Exaltation de la Croix, le chœur chante 500 fois le Kyrie eleison tandis que le nombre de 33 est à rapprocher du nombre d’années de la vie terrestre de Jésus.

Les Églises Orthodoxe  et Catholique Oriental, influencée en cela sans doute par un environnement musulman, aime voir dans le nombre de 100, les ‘’cent beaux noms de Dieu’’, complétant les 99 du Coran, le 100° étant ‘’Jésus’’ (celui qui m’a vu, a vue le Père. Jn 14,9).

C’est à l’aide de son ‘’colomvoschinion’’, que le chrétien Orthodoxe et Catholique Oriental, fidèle au conseil du Seigneur ‘’ Priez en tout temps’’ (Luc.21, 36), cherche encore, par la répétition inlassable de la PRIÈRE DE JÉSUS, à garder son cœur en éveil.

JÉSUS, FILS DE DIEU, SAUVEUR, PRENDS PITIÉ DE MOI, PÉCHEUR.

Fut-elle à l’origine, une ascèse pratiquée et enseignée par les pères du désert, reprise par les ‘’startsi’’ ou pères spirituels, comme un saint Séraphin de Sarov, la PRIÈRE DE JÉSUS devient le cri du cœur de tout cherchant-Dieu : prière unique, prière quotidienne, à la fois récitative consciente et soupir du cœur !

Une prière apparemment toute simple…

Voici ce qu’en dit un saint Théophane le reclus : ‘’Au début cette pratique est ordinairement très pénible et demande un rude effort. Mais si on s’y emploie avec zèle, la prière se mettra à couler d’elle-même comme une source qui murmure au fond du cœur’’.

Le ‘’Notre Père’’ et la ‘’Prière de Jésus’’ résument toute la révélation de l’Évangile. La vie chrétienne n’est rien d’autre que cette prise de conscience que le Seigneur habite en nous. Par l’incessante invocation de notre Seigneur, le chrétien restaure la communion avec Dieu. En cela elle diffère de la récitation continue d’un mantra hindou, dont le but n’est que l’arrêt de toute pensée.

‘’SOUVIENS-TOI DU SEIGNEUR TON DIEU EN TOUT TEMPS’’ (Deut.8.18)

 

Generated in 0,006694s