L’enseignement sur le mariage est pour l’essentiel, le même que chez les catholiques.
Les orthodoxes insistent d’avantage sur le fait qu’un foyer chrétien est une sorte d’Eglise en miniature ( ou cellule de l’Eglise ).

C’ est-a-dire un lieu privilégie pour vivre dans la foi, l’ espérance et l’ amour.
La célébration compte de très beaux rites.
Apres l’ échange des consentements, le prêtre couronne les époux :

  • couronne qui les fait roi et reine, l’un pour l’autre, et couronne des martyrs (ils auront a souffrir).
    Les époux boivent a une même coupe de vin (signe d’amour et d’unité).
    La Bible est très présente à la célébration. On en écoute des passages, et les époux font le tour du lutrin (pupitre) sur lequel elle est posée signe d’ éternité.
    Le mariage civil n’a rien d’engagement avec un mariage religieux.

La référence du mariage orthodoxe et sur deux parties :

1°) Les Fiançailles ( cérémonie de l’anneau) :
*** Les fiançailles solennelles temporaires avec droit de vie conjugale appelée aussi cérémonie de l’anneau. Description de la cérémonie voir livre: Les prières des Eglises du rite Byzantin. préface de son Éminence le Card. E. TISSERANT. secrétaire
de la S.Congrégation Pro Ecclésial Oriental consulter les pages suivantes : 399 a 402.
Cet état d’union conjugal peut être dissout par l’un ou l’autre des parties pour motif raisonnable à tout moment sans l’ intervention de l’Église. (voir Commentaire sur les Sacrements d’ Alexandre TROUBNIKOFF Archiprêtre Eglise orthodoxe Russe a l’étranger. Page 66


2°) Le couronnement (mariage proprement dit chez les catholique)
*** Description de la cérémonie se référer au même livre que la cérémonie de l’anneau page de 403 a 412.
Le couronnement est l’ engagement des deux parties définitives.