QU’ES CE QUE LE MINISTÈRE CHEZ LES ORTHODOXES ?

En orthodoxie on n’ emploie pas Le mot séminaire qui vient du Concile de Trente, de l’Eglise Catholique Romaine. On emploie l’ expression:
Institut Philosophique et théologique dont Le président est Le Patriarche ou l’Exarque recteur du Saint Synode.
Les orthodoxes conçoivent le sacerdoce comme les catholiques. Pour eux aussi, l’ ordre (consécration) est un sacrement célébré par l’ évêque. Les hommes comme les femmes peuvent être ordonnés (consacrés). Les prêtres sont appelés popes, les archevêques métropolites. Les patriarches dirigent chacune des 15 Eglises < < autocéphales > > (ou autonomes) :
celles de Grèce (Constantinople), d’Egypte (Alexandrie), de Russie (Moscou), etc ….
Pour eux, le pape est le patriarche de I’Eglise Romaine.

COMMENT APPELLE T’ON LES FEMMES ORDONNÉES ( CONSACRÉES ) ?

Dans l’Église orthodoxe les femmes consacrées sont nommées au grade d’ Abbesses et Diaconesses.

Les femmes prêtres vues par des orthodoxes

cliquez sur le lien en dessous

http://www.womencanbepriests.org/fr/related/mercier.asp

DANGER ET CONDUITE DU PRÊTRE :

Dans la journée s’ils ne sont pas en civil, les prêtres orthodoxes portent la soutane noire et une toque, qui chez les évêques peut être noire ou blanche et se prolonge par un voile.
Ce n’ est pas obligatoire mais peuvent être portées pour des raisons sérieuses. (Réf: Commentaires sur les Sacrements d’ Alexandre TROUBNIKOFF Archiprêtre de l’Église orthodoxe Russe à l’étranger. voir page 79) ou il nous lisons que St Jean Chrysostome nous conseille de porter la soutane car elle représente une armure de diamants pour le prêtre à fin qu’il n’y ait dans toute sa personne aucun endroit faible etc. .
Ils se laissent souvent pousser la barbe. Quant aux vêtements liturgiques utilisés pour le culte, quelle splendeur !
II faut dire que pour les orthodoxes, la beauté des célébrations doit élever les cœurs vers la beauté de Dieu.

LE PRÊTRE PEUT-IL IMPOSER SA RELIGION A SA FAMILLE ?

II n’a pas l’obligation d’imposer la religion orthodoxe à son épouse à ses enfants ou il a l’un ou l’autre membre de sa famille. Seul un libre arbitre permet à sa famille de rentrer dans cette confession.

LE CLERGÉ ORTHODOXE PEUT-IL SE MARIER ?

a) Le prêtre célibataire:
Au moment de la consécration, il fait le vœux de chasteté et ne peut pas se marier.
b) Le prêtre veuf :
Au moment de la consécration, reste célibataire et élève ses enfants s’ il y en à, sans pouvoir reprendre une autre épouse. Si non il se retrouve en état de laïc.
c) Le prêtre marié ou fiancé:
Au moment de la consécration le reste.
Nous lisons dans l’Épître de St Paul a Timothée (I Tim 3) :
**** «Les Évêques seront maries à une seule femme, ils devront savoir conduire leur foyer et élever leurs enfants, sans quoi ils ne peuvent pas prétendre conduire le peuple de Dieu.»
Comme on le constate le mariage n’était pas une permission mais une obligation.
Si non, pourquoi garde t-on cet Épître et conserve t-on St Paul comme Apôtre ?
Seulement voila, nous savons tous que St Paul est un  » pilier » de l’Eglise, qu’il n’est ni un hérétique ni un interdit, son nom est presque toujours accolé à celui de St Pierre et ils apparaissent tous deux sur les Sceaux Pontificaux.

D’ailleurs St Paul ne récidive t-il pas encore dans son Épître à Tite (Tite I) , et dans d’autres passages! lui-même était marié ainsi que les autres Apôtres (sauf St Jean) comme nous l’apprend St Jérôme.

LE PRÊTRE ORTHODOXE MARIE PEUT-IL DIVORCE ?

Le prêtre peut se retrouver en état de divorce civil tout en conservant sa qualité, sa fonction et sa dignité de prêtre orthodoxe.
Ce qui ne l’empêche pas de contracter une nouvelle union conjugale.
Cet état lui est demandé en vertu de la parole de Dieu qui précise:
« Qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul (Genèse II : 18»>
Les versets du chapitre VII de la premier Épître aux Corinthiens St Paul nous dit :
 » Qu’en raison toutefois du danger d’impudicité, que chaque homme ait sa femme et que chaque femme ait son homme » lui aussi nous explique la raison de l’ordination d’un homme marié.
D’autre, part le prêtre comme tout homme se doit d’accepter le divorce car il se doit de respecter la loi. Nous lisons dans l’Épître de St Paul aux Romains (ch. XII v.l) :
«Que toute personne soit soumise aux autorités supérieure (Magistrat, Juge, etc. ) car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu, c’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attire une condamnation sur eux mêmes ».

QUELLE RISQUE ET ENCOURS LE PRÊTRE QUI A EU RECOURS A LA MAGIE ( sorcellerie ) ?

Apres une enquêté approfondit, le prêtre est convoqué devant le Tribunal
Ecclésiastique sur les faits que l’ on lui reproché.
II se trouve excommunie à vie, interdit, ne pouvant plus pratique son sacerdoce dans aucun autre PATRIARCAT, et se retrouve a l’état de laïc. (Voir livre: Commentaire sur les Sacrements d’après Alexandre TROUBNIKOFF Archiprêtre Eglise orthodoxe Russe à l’étranger page 36)
Nous lisons : Un prêtre qui a eu recours à des pratiques de magie doit être réduit à l’état laïc et ne peut plus communier d’après la 36 éme règle du Concile de Laodicee (Ville d’ Asie Mineure).

DE QUOI VIT UN PRÊTRE OU ÉVÊQUE ORTHODOXE EN FRANCE ?

L’Eglise orthodoxe Syro-Antiochienne d’Europe ne perçoit aucune subvention.
Les dépenses de fonctionnement des paroisses ne sont pas à la charge des communes.
Les frais de formation, de santé et de retraite des prêtres, leurs déplacements, leurs logements, l’entretien des locaux, les impôts locaux, l’E.D.F, l’Eau, le Téléphone, Internet, rien de tout cela n’ est gratuit.
LES PRÊTRES COMME LES ÉVÊQUES NE SONT PAS SALARIES.
Les diocèses manquent de moyens pour développer leurs actions.

Les prêtres comme les évêques travaillent dans le civil pour pouvoir vivre.
L’ Eglise est au service de Dieu et de tous les hommes : baptême, communion, mariage, tous les jours de la vie jusqu’à l’instant douloureux de la mort, OU elle est source de réconfort et d’espérance.
II appartient à chaque baptisé, pratiquant ou non, de faire vivre l’Eglise, en donnant ce qu’il peut ce qu’il veut mais en donnant.
Baptisés, nous comptons sur vous.